La putain de ta race

Je suis vert. Je suis putain de colère. Je rentre de vacances. Le trajet a duré plus de 10h30 au lieu de 6h, dont 4 ou 5 heures de putain de bouchons de sa race. Un repas de midi infecte, fait de sandwich industriels Carrouf à la mie de pain, sur l'unique carré d'herbe pas tondue (60cm au bas mot) de l'aire d'autoroute la plus pourrie que j'ai jamais vu, avec les chiens qui te pissent sur les pieds car c'est le seul espace vert. Tout autour de moi, les gens s'engueulent, les voitures … [Lire la suite...]