Acore des mélanges rigolos

Aller voir Therion en live, c’est s’exposer à découvrir plein de talents intéressants dont on avait jamais vraiment entendu parler, ou dont on peinait un peu à trouver les disques. Alors pour ceux que ça intéresse (euh, Jérome, et euh… Jérome? Mais dit moi pourquoi je te fait pas plutot un mail…), voilà deux choses bien sympas avec lesquelles je suis reparti du Transbordeur.

lerpous
Leprous, qui jouait en seconde partie, est un groupe de prog metal venant lui aussi de ces pays glacés couverts de forêts de meubles en kit. Les ambiances s’enchainent avec bonheur et je ne me suis jamais emmerdé en écoutant leur second album. Allez donc écouter Passing pour voir si ça ne pourrait pas vous botter, vous aussi. Non, je ne suis pas un immonde pirate, c’est un lien sur un des mp3s en libre téléchargement sur leur site. Faudrait apprendre à regarder ou pointent les liens dans votre brouteur avant de faire des remmarques désobligeantes.

vidal
Christian Vidal, le nouveau guitariste de Therion, avait pour sa part une vie avant de les rejoindre. Et comme pas mal de gens qui transitent dans ce groupe à géométrie variable, c’est une personnalité artistique qui vaut le détour. Guitar hero virtuose, argentin triplement amoureux du metal, du tango et du folklore de son pays, il a à son actif un album solo sur lequel j’ai enfin pu mettre la main lors de ce concert. Bon, ça reste très guitarhéroïque, et ça risque donc de rebuter ceux que les solos de 5 minutes dérangent. Pour les autres, enjoy. Pour écouter ce gars, filez sur son myspace, proposant plusieurs morceaux en streaming.

Commentaires

  1. Et ben dis donc, ça va pas arranger les piles de CD chez toi.

    Mais non Fred, tout le monde s’intéresse à ces groupes musicaux. Pour preuve la déferlante de messages après celui ci :

Exprimez-vous !

*